Les bouteilles

La bouteille plastique

Les bouteilles en plastique sont dans le top 10 des déchets en plastique à usage unique retrouvés sur les côtes.

Photo de MART PRODUCTION sur Pexels.com

Le tri et le recyclage

La production d’une bouteille en plastique, tout comme son transport et son recyclage, est fortement émettrice de gaz à effet de serre, nécessite des énergies fossiles, du pétrole et de l’eau. Lorsqu’elle échappe au cycle de collecte des déchets, lorsqu’elle est traitée sans être recyclée la bouteille en plastique a un fort impact écologique sur l’environnement. La première solution qui semblerait permettre de réduire ce déchet serait le recyclage. Or, en France, le taux de recyclage du plastique est seulement de 21% . Dans le monde, ce taux est estimé à moins de 10%. Le plastique se recycle difficilement et un nombre limité de fois. (ADEME)

Photo de Steve Johnson sur Pexels.com

Le prix du plastique

De plus, si l’on décrypte l’achat d’une bouteille d’eau en plastique, avant d’acheter de l’eau, on achète surtout un emballage ! L’emballage représente 90% du prix de la bouteille. C’est donc une source de bénéfices pour l’industrie de l’eau en bouteille, au détriment du consommateur et de l’environnement qui en subissent les conséquences néfastes. Le prix des eaux en bouteilles varie entre 0,20 € le litre pour l’eau de source et 0,40 € le litre pour l’eau minérale, ce qui représente une dépense de 110 à 220 € par an. En plus de ce montant, il faut ajouter le coût d’élimination des bouteilles en plastique.  

Boire de l’eau au robinet permet de réduire les quantités de déchets en plastique et d’économiser les ressources utilisées pour la production de nouvelles bouteilles en plastique, en particulier le pétrole.

L’utilisation d’une carafe à la maison ou d’une gourde à l’extérieur est donc l’unique solution qui permet de réduire efficacement la pollution plastique générée par la production des bouteilles en plastique. 

Photo de Daria Shevtsova sur Pexels.com

Boire l’eau du robinet

L’eau du robinet est régulièrement contrôlée en revanche, selon les régions, l’eau du robinet n’a pas la même composition : tout dépend du bassin d’alimentation, de l’environnement autour de la zone de captage, des traitements. Les détails de la composition de l’eau du robinet de chaque commune peuvent être consultés ici .

Photo de Mary Taylor sur Pexels.com

Choisir sa gourde

Pour la santé, on privilégie les matières non controversées comme le verre ou l’acier inoxydable. Surtout si on aime les boissons chaudes qui favorisent la migration de particules. Attention ! On vérifie que le revêtement intérieur et la partie du bouchon au contact du liquide sont également dans la matière souhaitée !

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :